Traduire son CV en anglais

La mobilité internationale est aujourd’hui un gros avantage dans le profil d’un candidat. Une expérience internationale est très appréciée lorsqu’il s’agit de trouver un emploi en France. Vous prouvez votre ouverture d’esprit, votre adaptabilité, votre volonté et capacité à relever des défis. Au point que certains recruteurs n’accepteront que les CV comprenant une expérience à l’étranger même si l’emploi visé n’implique pas directement de travail à l’étranger. Pour vous aider, notre bureau de traduction propose la traduction de CV.

Traduction de CV en anglais : pas une traduction classique.

Il ne vous suffit pas de traduire la signification de votre CV français, comme vous pourriez le faire pour d’autres documents. La traduction de CV exige la transcription d’un diplôme -par exemple- dans son équivalent du pays visé. Pour une traduction en anglais par exemple, il peut s’agir d’un diplôme type bachelor, master, LL.M, PhD, graduate ou undergraduate, etc. Tout ceci s’adapte en fonction de la matière et du pays ciblé.

En outre, le curriculum vitæ type (souvent appelé à l’étranger « résumé » comme le mot français) doit adapter son format en fonction de la culture et du CV type du pays. Et cela peut varier considérablement dans des pays aussi proches que la France et l’Angleterre. Savoir s’il faut ou non une photo, que mettre dans la rubrique état civil, lister ses expériences par ordre chronologique ou non, que mettre en fin de CV, quelle doit être la longueur du CV, etc. Toutes ces questions appellent des réponses différentes pour chaque marché du travail.

Traduction de CV par un professionnel : investissez dans votre réussite

Une agence de traduction comme Lexling peut vous faire passer tous ces inconvénients sans encombres en engageant le traducteur adapté à votre projet. Il s’agit généralement d’un linguiste qui vit et travaille dans votre pays cible et qui connait donc toutes les normes de la rédaction de CV dans ce pays. Ce traducteur a bien sûr pour langue maternelle la langue ciblée pour votre recherche d’emploi. Ce service de traduction de qualité vous assurera plusieurs choses, en plus d’un CV irréprochable.

Se distinguer

Le recruteur, qui sait bien de toute façon que vous n’êtes pas de langue anglaise, aura plus de facilité à lire un CV dans la forme qui est la norme pour lui, et sans erreur d’anglais. Il appréciera le sérieux avec lequel vous avez préparé votre candidature (d’autant plus si votre lettre de motivation a elle-aussi été rédigée par un professionnel). Ne vous inquiétez pas, il ne croira pas que vous êtes totalement bilingue, d’autant plus si vous indiquez votre niveau d’anglais dans le CV (idéalement par un score TOEFL, voire TOEIC). Les candidats qui traduisent leur CV sont minoritaires mais néanmoins largement préférés par les recruteurs pour les raisons évoquées ci-dessus.

Gagner en assurance

Enfin, vous gagnerez en confiance car vous saurez que vos diplômes ont bien été compris. Il vous sera certainement posé quelques questions dessus (comme pour tout entretien d’embauche) mais au moins l’employeur aura déjà une idée précise en tête, sans compter que la compréhension du diplôme joue un rôle capital dans la sélection des candidatures.
Les candidats sont légions, distinguez-vous ! Et investissez dans votre candidature, votre futur, en faisant traduire votre CV par un bureau de traduction.

Rendez-vous sur notre service de traduction de CV

Conseils pour rédiger un bon CV

Il n’existe pas de méthodes standards pour rédiger un bon CV. Cependant, on distingue des règles de base qui aide à produire un CV international qui donnera une parfaite image de vous et vous aidera dans votre recherche d’emploi.

Les règles à connaître absolument

Le CV est votre référence, même sur le plan international. Son but principal est d’attirer l’attention du recruteur sur votre profil et ainsi, votre candidature. Rédiger un CV nécessite donc un certain sérieux et pour cela, soyez avant tout sincère. Votre CV doit évoquer clairement votre parcours. Ne mentionnez que des informations qui sont vraies, car vous devez être en mesure de défendre les idées que vous avancez. Soyez donc véridique et concis, inutile d’étaler de longs discours.

Les rubriques obligatoires du CV

  • L’état civil : décrit votre identité. Cette rubrique doit figurer en haut de votre CV, avec votre photo en clair. Elle doit contenir vos noms et prénoms, votre adresse et situation familiale, la date à laquelle vous êtes disponible et votre mobilité géographique. C’est plus une entête qu’une véritable rubrique. On y insère désormais les comptes Twitter (si vous effectuez une veille de votre secteur d’activité, ce qui est un bon point), LinkedIn et/ou Viadéo.
  • L’expérience professionnelle : décrit votre parcours professionnel, les postes que vous avez occupés avec précision sur les dates. N’oubliez pas d’inclure un bref descriptif du travail effectué, ce qui est tout l’intérêt de cette rubrique.
  • Le cursus scolaire : vous devez absolument y faire figurer votre formation, les diplômes obtenus avec le nom des écoles. Donnez les significations de sigles. Indiquez vos mentions, et les notes au-dessus de 15/20 si elles concernent une matière en relation avec le poste visé. Conseil : si vous êtes encore étudiants, ou fraîchement diplômé, mettez cette rubrique avant vos expériences professionnelles.
  • Les langues : mentionnez les langues que vous maîtrisez, mais détaillez : indiquez les séjours linguistiques, et surtout les résultats aux examens de langue (HSK, TOEFL etc). Conseil : pour une meilleure allure, renommez cette rubrique « compétences linguistiques ».
  • Les divers : cette section indique des informations personnelles comme vos loisirs, vos préférences. Conseil : renommez-la « compétences particulières, engagements & intérêts. Évitez de dire que vous aimez la lecture ou les voyages, c’est inutile. Donnez des informations qui ont une valeur ajoutée. Cette partie est très importante dans les CV américains.

Les erreurs à éviter et l’importance de la traduction de cv

Les CV écrits recto verso, les photos de mauvaise qualité, les répétitions et les informations superflues pourraient jouer en votre défaveur. En cas de recherche d’emploi ou de stage à l’étranger, faites faire une traduction de votre cv à un traducteur professionnel. La traduction en anglais, ou dans une autre langue, est un plus pour prouver votre motivation et le sérieux de votre démarche à un employeur étranger. Le recruteur sait bien que l’anglais n’est pas votre langue maternelle, il est donc inutile de lui rappeler en lui donnant un CV difficile à lire. De plus, vous êtes sûr que vos diplômes sont bien traduit dans leur correspondance et que le recruteur sait tout de suite de quoi il s’agit.

Accordez aussi une importance à votre lettre de motivation qui vient appuyer le CV. Comme son nom l’indique, la lettre de motivation vous permettra d’affirmer pour le poste convoité.

Pour d’autres renseignements, voir cet article sur le site du Parisien

L’enseignement du chinois progresse en France

Il n’aura fallu que quelques années au chinois mandarin pour devenir la cinquième langue la plus enseignée en France. Auparavant neuvième au classement, elle se positionne désormais juste derrière les langues les plus classiques que sont l’anglais, l’espagnol, l’allemand et l’italien.

La presse s’est fait l’écho de cette progression suite à la publication d’une note de Joël Bellassen, inspecteur général de chinois au ministère de l’éducation nationale. On y apprend que sur les dix dernières années, le nombre d’élèves a progressé de 400 %. La progression sur l’année passée seule est de +13%. On compte désormais 33 000 étudiants en chinois dans les 593 collèges et lycées français.

« C’est la deuxième puissance économique mondiale, si vous voulez faire des affaires en Asie, il faut parler chinois », selon Jean-Pierre Lorenzati, président de France Chine Asie Éducation, une association d’établissements scolaires qui développe des actions de coopération éducative et culturelle. Ce que confirme un jeune  élève en classe de seconde «Je voudrais faire du commerce international, être dans une filière internationale, ça va m’aider ».

L’enseignement du français en Chine connait lui aussi un progrès fulgurant. Selon le directeur de l’Alliance Française de Canton, « Il n’y a dans aucun autre pays un développement du français aussi fort qu’en Chine ». Les entreprises chinoises ont besoin de francophones pour investir en Europe et dans tous les pays de la francophonie, dont l’Afrique représente une large part. Ce qui fait donc de la Chine le pays où le nombre de départements de français dans les universités progresse le plus vite au monde, avec une augmentation de 200 % en huit ans selon la diplomatie française. Alain Juppé, alors Ministre des Affaires Etrangères, avait d’ailleurs inauguré l’année de la langue française en Chine, le 13 septembre 2011.

En attendant de tous être parfaitement bilingues en chinois, vous pouvez faire appel à notre agence de traduction pour toutes vos traduction en chinois. D’un point de vue plus général, tous les étudiants, jeunes diplômés ou professionnels expérimentés peuvent faire appel à nos services pour la traduction de leur CV.

Exportations françaises en Chine : +85% sur 5 ans

Vincent Perrin, directeur adjoint Ubifrance Chine, explique dans la vidéo ci-dessous (fin de l’article) comment se porte le marché des exportations françaises en Chine.
Et il se porte bien, puisque de 2005 à 20010, la Chine est le pays où les exportations françaises ont le plus augmenté (+89 %).
On n’expliquera jamais assez combien la France, pays à très forte image, peut profiter de la mondialisation grâce à l’exportation. La Chine doit constituer à terme une de nos toutes premières destinations à l’export. Les relations franco-chinoises sont d’ailleurs grandement facilitées par l’intérêt des français pour la Chine et leur dynamisme sur place. A Shanghai par exemple, la communauté française n’est autre que la deuxième plus importante dans la ville. Après les Japonais mais devant les Coréens, Américains, etc.

Ajoutons à cela la volonté politique chinoise de développer la classe moyenne du pays, entraînant à terme une forte hausse de la consommation des ménages. Ce qui rendra le pays moins dépendant à la demande étrangère, principalement européenne, et à ses fluctuations.

Le marché chinois n’a donc pas fini de progresser, à peine ralenti qu’il fut par la crise, et exporter en Chine doit être plus que jamais une priorité pour les entreprises françaises, qui peuvent même décider de s’y implanter et/ou développer leur sous-traitance en Chine. Parmi les solutions pour exporter en Chine ou s’y implanter, toutes reposent bien sûr d’abord sur une traduction en chinois de vos documents, qu’ils soient destinés à la communication avec vos clients entreprises ou directement aux consommateurs. Vous pouvez aussi préférer une traduction en anglais pour que vos propres équipes comprennent vos textes. Cependant, sachez que l’anglais n’est pas très bien parlé en Chine, même au sein d’entreprises performantes. Il convient donc de préférer la traduction en chinois, pour être certain que votre message soit bien compris. Notre agence de traduction peut vous aider dans ce processus.

La croissance chinoise et les PME françaises

La vitesse à laquelle la Chine moderne poursuit sa croissance économique et sa capacité à la maintenir malgré la période de crise (+7.8% en 2012, malgré un ralentissement) actuelle forcent l’admiration de nombreux d’analystes. Désormais, la plupart prédisent un rattrapage puis un dépassement des économies développées par l’Empire du Milieu à l’horizon 2050.

Et cette domination risque d’être écrasante, lorsqu’on sait que cette économie, encore en développement, est déjà la deuxième au monde derrière les Etats-Unis.

Les changements législatifs accompagnant la croissance

Cependant, la richesse chinoise divisée par le nombre d’habitants ramène le pays à un rang encore très inférieur. Sans compter les nombreuses régions encore sous-développées, à des années lumières des mégalopoles internationales que sont Pékin ou Shanghai.
Les dirigeants politiques chinois, conscients de ces disparités et des risques sociaux qu’elles engendrent, opèrent des réformes juridiques visant à accompagner et réguler la croissance exponentielle du pays.

À l’inverse d’une économie bouillonnante et volatile, le droit chinois évolue par étapes et de façon très progressive. Le temps d’assurer une application uniforme de chaque réforme, d’en évaluer l’impact et d’analyser les perspectives d’évolution.
Cette évolution législative, graduelle mais ferme, est accompagnée de vastes programmes industriels visant à maintenir l’intégrité du territoire et ainsi d’en fluidifier l’économie. Ce sont les grands chantiers routiers, ferroviaires, nucléaires etc., auxquels les groupes français tentent d’être associés permettant à la France de profiter du développement chinois.

Les PME françaises à l’assaut de la croissance chinoise

Mais les grands contrats qui en résultent ne doivent pas faire oublier les multiples opportunités qu’ont les PME de s’associer à la croissance chinoise.

Certes, on parle aussi des PME françaises qui sont rachetées par les chinois, et l’on connait le retentissement médiatique de ces opérations. Malheureusement, on parle moins des réussites des PME françaises en Chine, à l’assaut d’un marché qui grandit vite. Certaines y rencontrent pourtant des succès colossaux, et certains hommes politiques encouragent les PME à s’y implanter pour ramener un peu de cette croissance en France

Dans ce contexte, Lexling ne peut que vous encourager à vous lancer dans les affaires en Chine, en vous rappelant ô combien une traduction en chinois de qualité, effectuée par une agence de traduction spécialisée, vous ouvrira les portes d’un marché en constante progression…

Le commerce de luxe anglais apprend le mandarin

On le sait, les consommateurs chinois gagnent en importance dans le commerce mondial, notamment pour l’industrie du luxe. On pense bien sûr au marché chinois, dans lequel les analystes économiques voient un grand potentiel. Mais on pense moins à l’exportation de ce pouvoir d’achat hors de Chine, et principalement en France et en Europe.

Hors, ce marché est énorme et son augmentation va de pair avec celui de la courbe de croissance chinoise. Les consommateurs chinois aisés adorant les voyages en Europe en profitent pour acquérir beaucoup d’articles de luxe, paradoxalement moins cher que chez eux (du fait des taxes appliquées sur le secteur en Chine). Il va de soi que les profits qu’en retire l’industrie du luxe ne sont que la partie la plus visible de ce changement économique, et que de nombreux autres secteurs, même apparemment éloignés du tourisme, en profitent aussi et de plus en plus.

La traduction en chinois au cœur de cette mutation économique

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, les boutiques de luxe anglaises ont compris l’intérêt de former leur personnel à la maîtrise de la langue chinoise dans l’optique de satisfaire leurs nouveaux clients. Cette formation s’accompagne bien évidemment de la traduction en chinois mandarin de leurs documents commerciaux et juridiques (contrats de vente). C’est aussi la preuve qu’une traduction en anglais ne suffira pas. Notre agence de traduction en chinois peut peut vous permettre de trouver vous-même un traducteur freelance chinois.

Verbatim de la vidéo :

Lorsque l’iPhone 5 est sorti en Chine continentale, de nombreux consommateurs chinois se sont plaints de son prix plus élevé que dans la plupart des autres pays.
Cela est vrai aussi pour la plupart des produits de luxe en Chine qui sont la cible de lourdes taxes et de quantités limitées.
Beaucoup de Chinois se rendent donc à l’étranger et principalement en Grande Bretagne pour acheter ces produits de luxe et les enseignes réagissent à cette nouvelles tendances. Voici quelques exemples de ce qui peut attirer le client chinois en Grande-Bretagne.

L’ambassadeur de Chine en France rend hommage à de Gaulle, profitez de ces bonnes relations

Les médias se sont dernièrement fait l’écho de l’hommage rendu par l’ambassadeur de Chine en France à Charles de Gaulle. C’est en effet le 27 janvier 1964, après une mission secrète en Chine d’Edgar Faure, ancien président du Conseil, que l’Etat français reconnaissait la République populaire de Chine du président Mao dans un bref communiqué.

Une reconnaissance stratégique pour la France

La France devenait ainsi la première des grandes puissances occidentales à entretenir des relations diplomatiques de plein exercice avec la Chine, alors que Washington reconnaissait comme seule Chine le gouvernement de Taiwan, ayant fui sur l’île après sa défaite contre les troupes communistes. Aujourd’hui, seule une vingtaine de pays reconnait Taïwan.

« Le temps a donné raison à la vision commune du général de Gaulle et du président Mao, car depuis cette reconnaissance, l’amitié caractérise le partenariat stratégique entre la France et la Chine », a déclaré M. Kong Quan à l’issue d’une visite du mémorial Charles de Gaulle.
Une cérémonie a eu lieu à La Boisserie où le Générale de Gaulle est mort en 1970 puis au pied de la grande croix de Lorraine. Il a ensuite déjeuné avec les personnalités présentes, dont Bernard Accoyer, député UMP, et Jean-Pierre Chevènement, sénateur et président d’honneur du Mouvement républicain citoyen (MRC), respectivement vice-présidents des groupes d’amitié France-Chine à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Une proximité dont peuvent bénéficier les agents économiques

L’Empire du Milieu sait témoigner sa gratitude envers ceux qui lui font confiance, ainsi, à une autre échelle, Jean-Pierre Raffarin a pu nouer des liens solides avec les autorités et acteurs économiques chinois, après avoir été l’un des seuls hommes politiques occidentaux à n’avoir pas annulé son voyage en Chine au moment de la grippe aviaire. Il est aujourd’hui l’un des hommes de référence à l’UMP pour les questions liées à la Chine.

La commémoration du cinquantenaire de cette reconnaissance doit se tenir l’an prochain à Paris avec la présence probable du président chinois Xi Jinping, selon la fondation Charles de Gaulle.
Les entreprises française peuvent grandement bénéficier de cette compréhension mutuelle entre les deux nations. Souligner ces faits historiques ne peut que faire plaisir à votre interlocuteur, à qui vous aurez déjà montré votre respect, primordial en Chine, en ayant traduit vos documents en chinois. Un travail que peut faire pour vous un traducteur freelance sur Lexling.

Pour plus d’information historique : Charles de Gaulle et la reconnaissance de la Chine populaire

La traduction est un investissement

La traduction de documents est la première étape de toute entreprise voulant se lancer à la conquête de marchés hors de France.En effet, bien que l’anglais soit parfois décrit comme une nouvelle lingua franca dans les relations internationales et les relations d’affaires, il est loin d’être la langue d’un consommateur étranger moyen hors pays anglophone.

C’est aussi vrai pour les hommes d’affaires de grands marchés étrangers. Les chinois en sont un bon exemple, la traduction en chinois sera donc primordiale pour l’accès à ce marché.

Un investissement de communication

La traduction joue un rôle fondamental dans le processus d’entrée sur un marché étranger. Il faut un bon référencement de votre site dans la langue du marché à conquérir. C’est souvent la première source d’information, parfois la seule, que peuvent consulter vos futurs partenaires et clients. Ce qui, implique une traduction importante et de très bonne qualité. Cette étape est indispensable et déterminera grandement le succès de votre opération.

La traduction de votre site est un prérequis à côté duquel vous ne pouvez et ne devez pas passer. Ensuite viennent les documents de communication avec vos partenaires. Une parfaite compréhension est essentielle dans les négociations bien sûr, mais également dans tous les échanges post-contractuels, pour s’assurer que les deux parties vont bien dans la même direction. A ce titre, vous devez avoir une relation sur la durée avec votre bureau de traduction, ce qui vous garantira une interprétation dans la continuité des précédentes. N’hésitez pas à demander à votre agence qu’elle vous assigne le ou les mêmes traducteurs.
Une traduction entre votre langue et celle de votre interlocuteur est à privilégier, mais si tout le monde maîtrise une grande langue (français, anglais, espagnol…) il peut être plus intéressant de l’utiliser comme langue de traduction, ce qui permettra à d’autres parties de différentes nationalité de joindre plus facilement les opération, ce qui peut être utile dans un contexte d’affaires internationales.

Viennent ensuite tous les documents à destination des clients, qui sont variés et peuvent aller du site internet de vente, au catalogue, publicités… Inutile de préciser à quel point une traduction impeccable est ici nécessaire.