Quelle société de traduction pour le futur ?

comment devenir freelance professionnel

Une agence de traduction doit s’efforcer de fournir le meilleur service à ses clients comme à ses traducteurs. L’agence se situe au centre d’un travail à trois. Ce modèle peut-il perdurer face aux révolutions technologiques ?

La mutation de la société de traduction

En tant que société de traduction innovante, Lexling réfléchit aux changements de la profession. Le modèle économique et la façon de faire du secteur sont restés extrêmement traditionnels. Un client charge une agence de traduire son document. L’agence recherche le meilleur traducteur pour accomplir cette mission, la plupart du temps un traducteur professionnel freelance. Le traducteur fait son travail, le livre à l’agence qui elle-même le livre au client. L’entreprise de traduction se place donc au milieu d’une relation entre un client et un traducteur, qui ne se connaissent pas.

Alors que les nouvelles technologies et l’automatisation des tâches administratives par les algorithmes se développent de façon exponentielle, n’est-il pas temps pour le marché des services de traduction d’être à son tour bousculé ? Il semble que le cabinet de traduction traditionnel devrait laisser une place plus importante au traducteur indépendant. Nous pensons qu’il y sera bientôt obligé, face à la révolution freelance sur le marché du travail.

Les agences de traductions seront-elles encore pertinentes ?

Ces dernières années, internet a permis une révolution économique fondamentale : la désintermédiation. Un client peut désormais trouver le professionnel dont il a besoin. Un professionnel peut trouver et travailler avec son client sans être l’employé d’une entreprise. Cette révolution est permise par les places de marchés (« marketplaces »), des plateformes de type Uber ou Airbnb. Ces changements sont appelés à toucher la totalité des secteurs économiques.

Face à cela, comment une agence de traduction peut-elle justifier son existence même ? Quelle est la valeur ajoutée d’une agence si le client dispose des outils adéquats pour recruter le traducteur freelance parfait ? Bien peu de chose. La solution traditionnelle n’est pertinente que pour les clients souhaitant déléguer la totalité de leur projet de traduction, en laissant le choix à l’agence d’effectuer la sélection des prestataires indépendants. Mais cela n’a de sens que pour des projets de taille importante, pour des agences spécialisées dans un secteur particulier comme la traduction juridique et en lesquelles le client aura pleine confiance.

Or, la majorité des besoins de traduction ne se trouve pas là. La plupart du temps, pour faire faire traduire un document en anglais ou une traduction en chinois de bonne qualité, avoir recours à un traducteur professionnel indépendant est la meilleure façon de procéder.

Les bouleversements à venir dans cette désintermédiation du marché du travail vont bien sûr largement au-delà du secteur de la traduction/interprétation. Mais c’est l’un des plus mûrs pour le changement.

Quelle société de traduction pour le futur ?
Notez cet article

Comments

comments

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *