La traduction anglais-français de la terminologie du jeu-vidéo publiée au Journal Officiel

traduction jeu vidéo

C’est bien connu, le monde du jeu-vidéo est bourré d’anglicismes. Il est pourtant bien sûr possible de faire traduire un jeu-vidéo de l’anglais au français, c’est même souvent le cas. Néanmoins, les joueurs (on dit –disait– les gamers) incluent l’anglais par bribes bien plus que dans tout autre secteur.

Il ne s’agit pas que des néologismes ou des termes dont la traduction de l’anglais semblerait artificielle. Des mots qui ont une traduction en français correspondant parfaitement sont pourtant employés tels quel, souvent à la surprise des non-initiés.

Prenez le banal mot « carte », comme dans « carte de France ». Dans l’univers du jeu vidéo, le joueur ne se déplace pas sur une « carte », mais sur une « map ». On entend donc fréquemment « j’aime bien cette map », « c’est une grande map », etc. Dans phrase pourtant des plus banales, on remplace un mot non moins commun par sa traduction anglaise. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

La Commission d’enrichissement de la langue française a donc décidé de s’emparer du problème. Elle a publié au Journal Officiel, le 8 avril 2017, la traduction anglais-français des termes et mots d’origine anglo-saxonne.

Parmi les traductions anglais-français :

Terme étranger Équivalent français
binge viewing, binge watching. visionnage boulimique.
casual game. jeu grand public.
casual gaming. pratique occasionnelle.
fact checking, reality check. vérification des faits.
first person shooter (FPS). jeu de tir en vue subjective (JTS).
hardcore gamer. hyperjoueur, -euse, n.
hardcore gaming. pratique intensive.
level designer, game level designer. concepteur, -trice de niveaux de jeu.
massively multiplayer online role playing game (MMORPG). jeu de rôle en ligne multijoueur de masse (JRMM).
reality check, fact checking. vérification des faits.
video on demand (VOD). vidéo à la demande (VAD).

Cette liste a peu de chance d’arriver d’elle-même aux oreilles des joueurs et de leur faire employer la traduction anglais-français de leur terminologie. Elle est plutôt à l’adresse des médias qui devront employer ces termes lors de leurs prises de parole. Et, par ce système de médiation donc, influencer les habitudes.

Tous ces nouveaux mots ne rencontreront pas le succès, seuls quelques-uns seront adoptés par la pratique. Parmi eux, on peut penser que « hardcore gamer » serait avantageusement remplacé par sa traduction française en « hyperjoueur », qui a l’avantage d’être plus court en restant chargé de sens.

La traduction anglais-français de la terminologie du jeu-vidéo publiée au Journal Officiel
5 (100%) 2 votes

Comments

comments