Agence de Traduction en chinois

La traduction en chinois se distingue des autres par la multiplicité des transcriptions possibles. Il existe différentes formes d'écritures (chinois simplifié en Chine continentale, traditionnel ailleurs) et le mandarin n'est pas la seule option.

Notre agence de traduction en chinois

1. DEVIS

Obtenez un devis précis sur le prix et le délai en 1h

2. TRADUCTION

Votre document est confié aux meilleurs traducteurs

3. LIVRAISON

Votre chef de projet dédié vous livre la traduction par courriel

Faire traduire en chinois par un professionnel

Les traducteurs en chinois sur Lexling sont à votre disposition pour vos traductions en chinois, ou depuis le chinois vers une autre langue. Vous obtiendrez un devis en quelques secondes seulement en fonction du nombre de mots de votre document et de la formule désirée. Vous pourrez à tout moment entrer en contact avec votre chef de projet dédié, qui répondra à toutes vos questions sur la traduction en chinois.

Traducteur chinois selon votre industrie

Si vous avez besoin de faire traduire en chinois un document, il est essentiel que le traducteur chinois connaisse votre industrie. En ayant recours √† une agence de traduction en chinois comme Lexling, vous √™tes s√Ľr de confier votre texte √† un traducteur professionnel.

Il existe différentes spécialisations dans la traduction en chinois : chinois juridique, financier, immobilier, médical mais aussi luxe, tourisme, cosmétique, informatique, biologique, etc.

Bien choisir sa traduction en chinois

Le chinois est protéiforme. Il a longtemps existé plusieurs langues chinoises. Si l'unification progresse, vous devez cependant le prendre en compte pour vos traductions.

Historique du chinois moderne

Le chinois est la langue la plus parlée au monde. Selon une étude, elle est la deuxième langue la plus utilisée sur internet et connait une forte progression. Cette langue très ancienne a beaucoup évolué dans sa locution et son écriture.

√Ä l'origine il existe¬†en fait une multitude de langues chinoises. Parmi les plus importantes, il y a le mandarin au Nord, le shangha√Įen √† Shanghai, et le cantonnais dans le sud de la Chine. Toutes ces diff√©rentes formes de chinois ont elles-m√™mes plusieurs ramifications, des dialectes forts. Le¬†shangha√Įen parl√© √† Shanghai¬†est diff√©rent du shangha√Įen¬†parl√© dans les villes pourtant limitrophes.

Cependant,¬†pour unifier politiquement le pays, il √©tait n√©cessaire d'avoir une langue commune. C'est pourquoi le r√©gime communiste fera du mandarin, langue de P√©kin, la langue du pays entier.¬†Cette cons√©cration aurait pu √™tre donn√©e¬†au shangha√Įen, le mandarin ne l'ayant emport√© que de quelques¬†voix pr√®s lors d'un scrutin sur la question organis√© au sein du parti communiste Chinois.

Ce que l‚Äôon d√©signe aujourd'hui par ¬ę chinois ¬Ľ est en fait le mandarin, la langue officielle de la R√©publique Populaire de Chine depuis 1956. Les chinois parlent maintenant tous le mandarin en plus de leur dialecte. Ainsi √† Shanghai, les habitants parlent shanghaien entre eux et mandarin avec les gens de l‚Äôext√©rieur.

Une unification du chinois encore poreuse

En plus d'avoir √©tabli le mandarin comme langue unique de la Chine, le pouvoir communiste a √©galement simplifi√© l'√©criture chinoise. Les caract√®res chinois ont pour certains √©t√©¬†modifi√©s pour permettre graphie est une √©criture plus rapide et plus lisible. C'est ce que l'on appelle le chinois simplifi√©. A cette¬†√©poque Hong Kong, Macao et Taiwan ne font pas partie de la Chine. Hong Kong¬†appartenait aux Anglais, Macao aux Portugais. Ta√Įwan se consid√®re comme ind√©pendante depuis la fuite sur l'√ģle du KuoMinTang¬†chinois apr√®s sa d√©faite face aux arm√©es de Mao.

Il en résulte que l'écriture chinoise de ces régions obéit encore aujourd'hui aux règles du chinois traditionnel. Légalement, Hong Kong est soumise aux mêmes règles que la Chine continentale. Le mandarin est la langue officielle et l'écriture doit se faire en chinois simplifié. Mais n'étant rattachée à la Chine que depuis 1997, on y parle peu le mandarin et préfère l'écriture traditionnelle. Le cantonais et l'écriture traditionnelle sont encore les plus courantes. Il en va de même pour Macao. En ce qui concerne Taiwan, le chinois simplifié n'a pas sa place. L'écriture officielle est le chinois traditionnel.

Tous ces aspects sont à prendre en compte quand on veut faire traduire un document en chinois. N'hésitez pas à demander conseil à votre agence de traduction en chinois.

L'exemple de la traduction touristique français-chinois

Les statistiques montrent que le tourisme chinois en France progresse chaque année. La clientèle asiatique, Chine en tête, est celle qui présente la plus forte croissance, alors que la clientèle européenne se rétracte légèrement.

Traduire en chinois vos documents touristiques vous permet de profiter de cette tendance. Le premier bénéfice sera de faire venir ces touristes dans les commerces et monuments disposant de textes en chinois. Le deuxième sera d'avoir la possibilité de figurer sur les guides touristiques chinois, ce qui peut drainer un afflux de visiteurs chinois très important. La traduction en chinois par un traducteur professionnel est alors essentielle, confiez vos documents à une société de traduction.

Les formations pour traducteurs

Une formation poussée est nécessaire pour traduire depuis/vers le chinois. C'est en effet plus difficile que pour les autres langues, à cause notamment de différences culturelles plus importantes qu'un professionnel doit prendre en compte. Nous regroupons donc ici pour vous certaines des formations à la traduction français-chinois existantes. À l'issue de ces études, plusieurs portes vous seront ouvertes, dont la coopération avec une agence de traduction en chinois.

Traduction du chinois de l'Université de Genève

Ce dipl√īme de la facult√© de traduction et d'interpr√©tation s'adresse aux locuteurs chinois voulant traduire en fran√ßais. Vous serez form√© √† la recherche terminologique, aux m√©thodologies et conventions du m√©tier.

Les formations en chinois de l'Université Lyon III

Lyon III propose plusieurs formations centrées sur le chinois. Sans être dédiées à la traduction depuis ou vers le chinois, elles permettent néanmoins aux étudiants d'initier leur parcours vers la carrière de traducteur technique.

  • Voir la liste des formations
  • Les dipl√īmes de l'INALCO en chinois

    L'INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) offre plusieurs formations en chinois, depuis l'initiation jusqu'au Master. L'Histoire, la culture et la civilisations chinoises y sont abordés, ainsi que la traduction littéraire. Les programmes des formations Master permettent de préparer l'agrégation de chinois.

  • Voir la liste des formations sur le site de l'INALCO